Les entretiens professionnels

Pour une politique efficace de gestion des compétences...

Pourquoi mettre en place les entretiens professionnels ?

Parce que c'est un facteur de performance pour votre cabinet

Les entretiens professionnels constituent un élément clé de performance pour les organisations.

  • Dans un environnement très mouvant, l’adaptation des compétences des équipes est plus que jamais un facteur clé de succès pour les organisations.
  • Or, l’objectif de l’entretien professionnel est justement d’accompagner le salarié dans ses perspectives d'évolution professionnelle et d’identifier ses besoins de formation.

 

Dit autrement, l’entretien professionnel est un maillon essentiel d’une politique efficace de Gestion prévisionnelle des compétences. C’est en effet un excellent moyen de préparer l’avenir de votre organisation.

 

L’entretien professionnel est également un outil clé de la motivation et donc, par ricochet, de fidélisation d’une équipe. A l’heure où la bataille pour les compétence fait rage dans tous les secteurs, ce n’est certainement pas le moindre de ses avantages…

 

Parce que c'est une obligation légale

La loi du 5 mars 2014 complétée par la loi « avenir professionnel » du 5 septembre 2018, crée l’obligation pour les employeurs :

  • d’organiser tous les deux ans un entretien professionnel avec chaque collaborateur.
  • d’organiser tous les 6 ans cet entretien sous la forme d’un entretien professionnel de bilan afin de dresser un état des lieux des actions mises en place par l’employeur pendant la période écoulée.

 

Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, sont soumises à cette nouvelle obligation.

  • Pour les structures de plus de 50 salariés, de lourdes sanctions financières sont prévues par les textes : 3 000 € sous la forme d’un
    « abondement correctif au CPF », par salarié n’ayant pas eu d’entretien professionnel de bilan.
  • Pour les entretiens de bilan réalisés en 2020 et 2021, les abondements seront dus à partir du 1er juillet 2021.

 

Concrètement, cela signifie, que, pour tous les salariés ayant au moins 6 ans d’ancienneté dans l’entreprise au 30 juin 2021 n’ayant pas bénéficié d’entretiens professionnels réguliers et n’ayant pas reçu au moins une formation non obligatoire sur les 6 dernières, l’entreprise devra faire un versement volontaire de CPF de 3000 euros à compter du 1er juillet 2021.

L'accompagnement de b-ready en matière de réalisation et de conduite des entretiens professionnels

L’accompagnement de b-ready pour la réalisation et la conduite des entretiens professionnels comprend deux grands volets :

  • 1/ La création des outils nécessaires à la mise en place des entretiens professionnels
  • 2/ L’accompagnement dans le cadre de la conduite des entretiens professionnels.
Entretiens professionnels

   

 

N'hésitez pas à nous contacter