b-ready - Conseil et accompagnement des professions réglementées

La transition numérique des experts comptables

Pourquoi la transition numérique des experts-comptables (ou transition digitale) est une évolution sans précédent de la profession ?

De nombreux experts-comptables aiment à rappeler que la profession a connu de très nombreux changements au cours des dernières années et qu’elle a toujours su s’y adapter. C’est exact !
Cependant, tous ces changements portaient sur des évolutions législatives (nouvelle loi, nouvelle obligation, changement de régime…) ou technologiques (télétransmissions, OCR, …). Ces changements impactaient la pratique (comment exercer le métier) mais ne modifiaient pas l’utilité du cabinet pour les clients (à quoi sert le cabinet). Dès lors, les clients, les missions, le modèle de revenus, les collaborateurs sont restés les mêmes. Ces évolutions relevaient plus de l’adaptation que de la révolution qui remet en cause tous les équilibres.

Aujourd'hui la profession (comme toute l’économie française et internationale d’ailleurs) doit faire face à des changements de rupture (la fameuse « disruption ). Cette innovation est telle qu’elle modifie les usages, c'est-à-dire l’utilité même des produits et services.
La transition numérique impacte toutes les fonctions du cabinet d'expertise comptable, c’est l’effet domino !

La transition numérique : pourquoi les experts-comptables sont-ils condamnés à s'adapter ?

Les évolutions technologiques, les experts-comptables connaissent ! Au cours des dernières décennies, il a fallu passer de la carte perforée à l’OCR à la récupération automatique des écritures bancaires. À chaque fois, les experts-comptables se sont adaptés, réalisant au passage d’énormes gains de productivité, même si ces derniers ont en grande partie été cédés aux clients et aux éditeurs de logiciels. Les gains de productivité attendus avec les nouvelles générations de logiciels sont bien plus importants que ce que la profession a connu par le passé. Les avancées technologiques fulgurantes de ces dernières années ouvrent, en effet, la porte sur un futur (proche) dans lequel la quasi-totalité de la production comptable sera réalisée automatiquement par une machine. Le revers de la médaille, c’est que les gains de productivité seront tels que le prix de cette production comptable tendra inéluctablement vers zéro… C’est pourquoi, il est fondamental pour les cabinets de se pencher rapidement, mais sérieusement, sur la question de leur modèle économique.

Concrètement, quelles seront leurs sources de revenus quand la comptabilité sera quasi-gratuite ?

Après l’hôtellerie, le transport, la distribution, l’immobilier, etc., les professions réglementées, plus proches de l’expertise comptable, ont vu certains acteurs du web (les pure players) s’attaquer à une partie de leur marché. Difficile de croire sérieusement, que la profession comptable pourrait passer entre les gouttes : le nuage numérique ne s’arrêtera aux frontières de la profession comptable ! On peut naturellement mettre en avant la prérogative d’exercice et l’ériger en ligne Maginot, qui protégerait la profession comptable, des invasions de ces hordes de barbares. C’est sans aucun doute prendre un grand risque. Même si cette prérogative d’exercice ne tombera pas juridiquement, elle est en train de s’atrophier pour des raisons technologiques. Comment, en effet, attaquer un photocopieur qui scanne et réalise une reconnaissance de caractère ou un algorithme pour exercice illégal ? Les avocats ont d’ailleurs essayé et s’y sont cassé les dents. Si l’innovation ne vient pas de l’intérieur, elle finit inéluctablement par venir de l’extérieur…
Un des dangers pour la profession serait de se sentir protégée par cette ligne Maginot et de ne pas réagir. Ces nouveaux acteurs avancent, en effet, très vite et pourraient rapidement ériger des « barrières numériques », qui se retourneraient contre les cabinets d'expertise comptable. Selon un adage bien connu, si l’innovation ne vient pas de l’intérieur, elle finit inéluctablement par venir de l’extérieur…

C’est pourquoi les cabinets doivent rapidement s’emparer de ces nouvelles technologies et les proposer eux-mêmes à leurs clients dans le but de se dégager du temps pour leur fournir d’autres prestations. S’ils ne le font, d'autres le feront.

Retrouvez toutes nos publications ICI

Pour en savoir plus

Accueil de notre dossier transition numérique

Les autres articles de notre dossier :

La transition numérique des experts-comptables : définition

>La transition numérique des experts comptables

La transformation numérique de la profession comptable

La transformation numérique de la profession comptable : quelles actions pour adapter les différentes fonctions du cabinet ?

La transformation numérique de la profession comptable : une aventure humaine

La transformation numérique de la profession comptable : une opportunité !

La transition numérique impacte toutes les fonctions du cabinet d'expertise comptable

Contactez-nous !

Notre formulaire de contact vous attend !